Début et fin • Luigia Sorrentino

Luigia Sorrentino est née à Naples. Journaliste professionnelle, elle vit à Rome et travaille à la Radio-télévision italienne (Rai). Elle a conçu et réalisé pour la Rai de nombreux programmes culturels et interviews d’écrivains et de poètes italiens et étrangers de notoriété internationale, et dirige le premier blog de la Rai dédié à la Poésie (http://poesia.blog.rainews.it).
Elle a publié, en poésie : “C’è un padre” (Manni, 2003), “La cattedrale” (Il ragazzo innocuo, 2008), “L’asse del cuore” (Almanacco dello specchio, Mondadori, 2008), “La nascita, solo la nascitaa” (Manni, 2009), “Olimpia” (Interlinea, 2013), traduit par Angèle Paoli pour Recours au Poème éditeur, 2015, “La nécessité” (Quadernario di poesia, Lieto Colle, 2015) et “Inizio e Fine” (I Quaderni della Collana Stampa, 2016), publié chez Al Manar (en édition bilingue) en 2018.

 

*

TUTTI I GIORNI ERANO CADUTI SUL SUO VISO

tutti i giorni erano caduti sul suo viso
le ore di tutto l’essere erano
invase dalla sete

nell’angolo spento
cercó il riflesso dell’oceano
l’aveva attraversato uscendo dalla madre

la pioggia di vetro sulla strada
deserta aveva memoria di un uomo

*

TOUS LES JOURS ETAIENT TOMBÉS SUR SON VISAGE

tous les jours étaient tombés sur son visage
les heures de tout l’être étaient
envahies par la soif

dans l’angle éteint
il chercha le reflet de l’océan
il l’avait traversé en sortant de sa mère

la pluie de verre sur la route
déserte gardait mémoire d’un homme

Luigia Sorrentino, Début et fin | Inizio e fine, VIII, édition bilingue, éditions Al Manar, Collection Poésie, 2018, pp. 20-21. Traduction et postface de Joëlle Gardes. Encres de Catherine Bolle.